De nombreux sites d’annonces tels que La Centrale, Autoscout 24 ou encore Le Bon Coin existent pour vous permettre de trouver, et peut-être acheter, le véhicule d’occasion de votre choix. Une fois celui-ci repéré, la première étape consiste à faire attention au prix. En effet, un prix trop bas est un indicateur qui signale une potentielle escroquerie. Comparez de ce fait le prix avec celui de modèles similaires disponibles à la vente pour vous faire une meilleure idée de l’offre.

Vient ensuite la prise de contact, obtenez (par téléphone, au mieux) un rendez-vous auprès du vendeur. Lors de votre appel, n’hésitez pas à lui poser toutes les questions que vous jugez nécessaires, notamment sur l’état global et l’entretien du véhicule. Fixez votre rendez-vous en journée pour vous assurer une bonne visibilité.

Si vous souhaitez anticiper votre décision d’achat, passez donc un petit coup de fil à votre assurance pour voir la marche à suivre dans le cas où vous souhaitez repartir directement avec le véhicule.

Les vérifications

Ne craignez pas d’être impoli en prenant le temps de bien inspecter le véhicule. Commencez par l’extérieur : contrôlez le bon alignement des pièces de carrosseries, vérifiez qu’il n’y a pas d’éventuelles fissures, voire de la rouille…

Puis observez l’intérieur : l’état de l’habitacle est un bon indicateur de l’attention que le conducteur porte à son véhicule. Vérifiez que le vieillissement des éléments plastiques concorde avec le kilométrage inscrit sur le compteur. En effet, ce dernier peut facilement être trafiqué.

Vérifiez ensuite l’état du moteur et de la mécanique autour de celui-ci ainsi que les pneus et les organes mécaniques roulant. Si tout vous parait correct, vous pouvez démarrer votre promenade d’essai en compagnie du vendeur pour vous faire un meilleur avis sur l’état du véhicule. Faites attention aux éventuels défauts que vous pourriez voir ou entendre.

Enfin, assurez-vous de la présence du carnet d’entretien dans le véhicule. Cela vous confortera sur la bonne attention portée au véhicule.

Les documents à fournir lors de l’achat d’un véhicule d’occasion

Si vous êtes convaincus et souhaitez procéder à l’achat, ne négligez pas la partie administrative. Trois documents viennent en effet compléter la transaction avec le vendeur : le certificat de non gage (procurez-vous votre propre exemplaire, par précaution), le certificat de cession (que vous et le vendeur devrez remplir ensemble) et la demande d’immatriculation que vous serez seul à remplir.

Pour simplifier les démarches et imprévus par la suite, assurez-vous surtout de demander au vendeur du véhicule votre code de cession : indispensable pour vos démarches de carte grise, il risquerait de vous manquer cruellement si vous ne le récupérez pas au moment de l’achat.

Pour plus de sécurité, il est préférable de régler par chèque. Il est fort probable que votre vendeur vous réclame un chèque de banque : anticipez donc cette demande et posant la question à votre banque. Ce service est habituellement facturé par votre conseiller. Pour finir, la carte grise doit être barrée par le vendeur (ainsi que son co-titulaire s’ils sont deux à figurer sur la carte grise) avec la date et l’heure de vente.